Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 16:56
6 août 2013, 01:13

C'est vrai que les associations musicales (en Algérie)  par le passée et maintenant aussi jouent un grand rôle de sauvegarde et de divulgation de cette musique classique ou andalouse, principalement dans les couches populaires, mais aujourd’hui en l'absence de l’implication de l'état dans le débat sur le devenir de ce patrimoine valorisant, les associations sont peut être interpellées encore une fois pour redéfinir leur rôle et aller de l’avant. Il est souhaitable que les associations ne se contentent plus de former des musiciens traditionalistes, formés à l’oreille et donner des récitals, mais aussi d’outre passer leurs actions, de leur enfermement autour des acquis qui étaient certes encourageants mais aujourd’hui il est claire qu’ils ont montré leur limite.

 

J’ai déjà suggéré que les associations qui ont fait leurs preuves sur le terrain de par aussi leur stabilité et leur longévité doivent être élevées au rang de conservatoire pour la sauvegarde et l’enrichissement de ce lègue riche et historique. Pour cela, il faut redéfinir les statuts et fixer des objectifs qui seront en harmonie et à la page de ce moment précis.

 

Rares les associations qui enseignent la théorie de la musique universelle ou arabe, l’histoire de la musique, les études biographiques des maîtres qui l’ont véhiculé à travers les siècles et aussi les auteurs d’ouvrages traitant de la musique en général. Pour élaborer un programme pédagogique et technique qui peut être applicable dans l’immédiat, il faut à mon humble avis faire appel à des spécialistes qui heureusement existent et qui sont ces diplômés issues des rares conservatoires, des instituts et annexes et bien sûr des musiciens traditionalistes qui ont fait leurs preuves dans le mouvement associatif.

 

Beaucoup d’associations ont une assise financière, un encadrement compétent et une infrastructure convenable pour réaliser un programme ambitieux et prometteur. Enfin, sortir de l’autosatisfaction, de se cloitrer entre clans qui parfois les guéguerres remontaient à très loin, donnant échos auprès des jeunes éléments, qui eux aussi rentrent dans le jeu des clivages, non seulement entre les écoles de régions mais aussi au sein d’une même famille musicale.

 

 Mouats Hafid, le 06/08/2013

01 IFS 1972 festival Alger

Partager cet article

Repost 0
Published by newdiapasondeskikda.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de newdiapasondeskikda.over-blog.fr
  • Le blog de newdiapasondeskikda.over-blog.fr
  • : Un blog d'échange sur la musique et l'amitié entre les peuples.
  • Contact

Texte Libre

Recherche